Sanofi devient le quatrième partenaire premium des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. Le géant pharmaceutique rejoint BPCE (Banque Populaire/Caisse d’Epargne), EDF et Orange. L’arrivée de ce nouveau partenaire fait grimper à 600 M€, sur les 1,1 milliard d’euros attendus, les recettes de sponsoring.

Pour Sanofi, dont le siège social est situé à Paris, cet engagement envers Paris 2024 est une occasion d’associer ses 100.000 collaborateurs à l’un des plus grands événements sportifs au monde. « Je suis heureux qu’une entreprise française leader comme Sanofi rejoigne l’aventure de Paris 2024 », affirme Tony Estanguet, Président de Paris 2024. « Nous partageons les mêmes valeurs d’exigence, de créativité et de partage, et la même volonté d’être utiles. La mobilisation de Sanofi à nos côtés va nous permettre de faire rayonner le projet des Jeux partout en France, de partager les bienfaits du sport avec le plus grand nombre, et de contribuer à une société plus active et en meilleure santé. »

Le groupe pharmaceutique salue la volonté de Paris 2024 de vouloir rendre les Jeux « encore plus ouverts au public, plus durables et souhaite vivement contribuer à mettre en lumière les bienfaits de l’activité physique sur la santé ».

« Sanofi, entreprise française avec un rayonnement mondial, est fière de contribuer au succès des Jeux Olympiques et Paralympiques qui se tiendront à Paris en 2024 », déclare Paul Hudson, Directeur Général de Sanofi. « Paris 2024 représente une opportunité formidable pour fédérer nos collaborateurs autour de valeurs partagées avec l’olympisme telles que l’inclusion et la diversité, l’ouverture au monde mais aussi le courage, la volonté et l’excellence.»

Très critiqué pour le retard de son vaccin contre le Covid-19, mais aussi pour près de 400 suppressions d’emplois dans la recherche, le laboratoire a réalisé 12,3 milliards d’euros de bénéfice en 2020. Son partenariat avec Paris 2024 ouvre à Sanofi un nouveau champ de communication.

« Paris 2024 sera un évènement mondial majeur pour la France et il était important pour Sanofi de contribuer à sa réussite », dit Serge Weinberg, Président du Conseil d’administration de Sanofi. « Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 permettront de mettre en lumière l’empreinte exceptionnelle de Sanofi en France et notre contribution au dynamisme des territoires. »


Le métro du Grand Paris rate le rendez-vous

La Société du Grand Paris confirme les retards de plusieurs lignes du futur métro automatique d’Ile-de-France, et notamment des tronçons qui devaient relier des sites des JO. Un tronçon en particulier est très attendu : une partie de la ligne 16 sur un arc traversant la banlieue de Seine-Saint-Denis. Jean-François Monteils, le nouveau président de la Société du Grand Paris, nommé en mars, n’a pu qu’admettre l’infaisabilité du calendrier.

Le nouveau calendrier prévoit des mises en service des nouvelles lignes entre 2025 et 2030. L’amorce de la ligne 17, qui devait mener jusqu’à l’aéroport du Bourget, où un quartier doit être construit pour loger les médias, subit le même sort : elle ne sera pas prête avant le second semestre 2025.