Oxygène Sport lance la « première plateforme digitale de mesure et d’amélioration de l’impact durable des acteurs du sport » : OXY.

En pleine crise sanitaire et alors que les sources et modèles de financement des clubs et événements sportifs sont frappés de plein fouet, et même remis en cause, Oxygène Sport propose une nouvelle voie, qui se veut « pérenne et responsable », basée sur la création de « droits ODD ». De quoi s’agit-il exactement ? « Comme il existe des droits médias ou marketing, les droits ODD, basés sur les objectifs de développement durable, doivent permettre à un détenteur de droits de valoriser financièrement l’impact environnemental et sociétal positif de son club ou de son événement, auprès de sponsors et partenaires. Ces derniers pourront ainsi identifier les acteurs les plus engagés et les plus sincères » explique Oxygène Sport.

L’indice OXY a été créé récemment. « L’idée repose sur la nécessité de repenser un modèle économique aujourd’hui à bout de souffle. L’objectif : améliorer son impact, tout en réduisant son empreinte sur les territoires, et valoriser cet engagement auprès des partenaires, bailleurs et financeurs du sport responsable. C’est véritablement une nouvelle voie, une nouvelle source de financement que nous proposons aux acteurs du sport désireux de s’inscrire dans une démarche ambitieuse et crédible en matière écologique et sociétale », expliquent Laurent Marchal et Jérôme Lachaze, co-fondateurs d’Oxygène Sport.

Une note sur 100 pour valoriser son impact

Comment cela fonctionne ? La première étape consiste à réaliser un auto-diagnostic. Il peut se faire gratuitement en ligne. La deuxième étape consiste à mesurer l’impact précis de la structure, à travers 70 critères « couvrant les pratiques environnementales, sociales et de gouvernance des détenteurs de droits ». La troisième étape est l’attribution d’une note sur 100, qui doit permettre à la structure de s’améliorer et de valoriser son impact.

L’outil a été élaboré en partenariat avec le think tank Sport & Citoyenneté, le spécialiste de l’engagement des marques Zei et l’acteur marseillais de l’ESS (Economie sociale et solidaire), Synchronicity, spécialiste des enjeux de monétisation.