Pour savoir à quoi rassemblera Paris si la ville obtient l’organisation des Jeux olympiques en 2024, la ville organise les 23 et 24 juin une démonstration spectaculaire, les « Journées olympiques ». Les membres du CIO seront-ils séduits ?

Candidate à l’organisation des JO de 2024, la ville de Paris souhaite ainsi frapper un grand coup, en transformant le coeur de la ville en un parc olympique. A l’occasion des Journées olympiques, la capitale se transforme ces vendredi et samedi en un vaste terrain de sport. Une spectaculaire piste d’athlétisme de 150 m est notamment installée sur un ponton, sur la Seine, près du pont Alexandre-III, tout près d’un plongeoir olympique. Il est également possible de pratiquer le cyclisme place de l’Etoile, de s’essayer au BMX au Grand Palais, au trampoline au Petit Palais, à l’aviron près du pont de Sully. Au total, 35 sports peuvent être testés, auprès de 250 sportifs de haut niveau.

« Six grands espaces d’activités pour bouger, apprendre et découvrir toutes les disciplines olympiques et paralympiques seront aménagés au cœur de la ville et accessibles à tous les Parisiens, Franciliens et touristes, a souligné Anne Hidalgo, Maire de Paris, pour présenter cet événement. Ils auront pour traits d’union le parc Rives de Seine, le fleuve et ses canaux. » Une transformation spectaculaire orchestrée par l’agence Ubi Bene. L’agence avait déjà procédé à l’illumination de la Tour Eiffel aux couleurs du logo de Paris 2024 pour la révélation de son slogan de campagne : #MadeForSharing (#VenezPartager).

Une traversée en kayak menée par Tony Estanguet

Le vendredi, une traversée en kayak était programmée au départ du Stade de France, durant laquelle 150 à 300 kayakistes devaient être menés par Tony Estanguet, co-président de Paris 2024 et triple champion olympique de canoë, jusqu’à la piste d’athlétisme flottante, pour rejoindre Anne Hidalgo, Denis Masseglia, président du CNOSF, et toutes les parties prenantes de la candidature afin d’inaugurer ces deux journées. Le samedi, des milliers de sportifs professionlles et amateurs doivent se réunir pour les «2.024 km de Paris», un parcours associant des cyclistes place de la Concorde (527 km), des cavaliers depuis Versailles (20 km) et des coureurs venus des quatre coins de Paris (1.477 km). Tous convergeront vers les Invalides pour un grand final aux couleurs de Paris 2024.
2,5 millions

Le coût des journées olympiques est de 2,5 millions d’euros. L’opération est financée par la Ville de Paris, la région Ile-de-France, le CNOSF et le comité de candidature Paris 2024.