À l’aube d’un été qui devait être marqué par les Jeux olympiques de Tokyo, Sponsoring.fr souhaitait faire le point sur la reconversion des sportifs de haut niveau avec son partenaire emlyon, doté d’un pôle Sport Makers avec quatre formations : Global BBA SHN, Programme Grande Ecole (PGE), Programme Général de Management (PGM) SHN et Exec MBA. L’actualité en a décidé autrement. Pour ce premier rendez-vous avec l’école de management, Mickaël Romezy, Directeur Sport Makers emlyon business school, nous présente les solutions mises en place pour assurer la continuité de l’enseignement à l’ère du confinement.

Sponsoring.fr Comment l’emlyon s’est-elle adaptée au confinement ?
Mickaël Romezy
Nous faisons partie des premières écoles à avoir préparé le passage en ligne pour tous les programmes. Depuis janvier, nous avons mis en place une cellule de crise multidisciplinaire, que Bénédicte Bost, responsable communication interne et de la RSE de l’école, pilote. Dès février, nous avons produit des plans de continuité d’activité en nous assurant que l’ensemble des tâches pouvaient être réalisées en télétravail. Nous étions prêts avant l’annonce du confinement par le président de la République. Et le 13 mars, nous annoncions le passage de 100 % des cours à distance à compter du lundi 16 mars. Au 30 mars, 998 cours ont été dispensés sur l’ensemble de nos campus en France (Lyon, Paris et Saint Etienne), à Casablanca (Maroc) et à Shanghai (Chine) avec plus de 33.000 connexions. La réussite de notre passage 100 % en ligne a été possible grâce notamment à notre expérience sur les Programmes pour Sportifs de Haut Niveau qui fonctionnent déjà en blended learning 100% online depuis septembre.

Quelles sont les spécificités de vos programmes à destination des sportifs de haut niveau ?
M. R. Au sein de notre pôle Sport Makers, nous proposons quatre programmes de formation spécifiques – du post-Bac jusqu’à la reconversion professionnelle – adaptés aux contraintes des sportifs de haut niveau. Les concours d’entrées, comme les contenus pédagogiques, sont les mêmes que pour l’ensemble des apprenants. En revanche, les cursus et les modalités d’enseignement sont aménagés pour leur permettre de concilier un double projet de vie, à la fois sportif et académique. L’objectif final restant la qualité de l’employabilité. Ces programmes sont complétés par une offre accompagnant à la création d’entreprise, pilotée par notre incubateur, avec la possibilité d’intégrer le parcours généraliste ou la verticale sport en partenariat avec Banque Populaire, GL Events et le LOU Rugby. Donner la possibilité d’aménager le cursus en fonction du calendrier sportif est un axe majeur du programme. Nous permettons un allongement du temps du cursus en fonction des calendriers sportifs de nos athlètes et leur assurons également, en plus de l’ensemble des cours en format digital, un soutien individualisé. Un triple accompagnement académique, pédagogique et carrière balise l’ensemble de la scolarité de chaque sportif. Nous prenons également en considération la carrière sportive dans les cursus reconversion et construisons avec les athlètes leur dossier de Validation des Acquis Professionnels (VAP) afin de valoriser cette expérience en équivalence diplôme et/ou éligibilité au parcours. Enfin, nous favorisons leur employabilité en après-carrière sportive via le dispositif Sport Inside, qui permet des phases d’immersions en entreprise pendant le cursus et la carrière sportive et offre ainsi à l’athlète étudiant la possibilité de se confronter à la réalité du terrain tout en recontextualisant ses nouvelles connaissances et compétences business. Un écosystème riche de partenaires complète cette offre éducative en offrant des perspectives d’avenir : un réseau entreprise puissant, une communauté d’alumni comptant 32.000 membres à travers le monde, et des partenaires engagés tels la Tony Parker Adequat Academy, O2 Management, Mouratoglou Academy ou encore Sport Compétences.

Quels profils ont les sportifs de haut niveau étudiants ?
M. R. On distingue trois types de profils. Les jeunes (17-20 ans) en centre de formation, CREPS, ou structures sportives. Ils viennent d’avoir le bac et souhaitent poursuivre leur scolarité. Ils ne sont pas assurés de réaliser une carrière professionnelle, ou sont dans une logique de poursuivre une activité cognitive à long terme. Pour eux, le Global BBA SHN est une évidence car il permet suivre un enseignement 100% à distance. Les athlètes en activité ont conscience qu’une carrière sportive est éphémère et précaire. Ils souhaitent anticiper la suite. Pour eux, plusieurs possibilités en fonction de leur âge, et leurs envies : le Global BBA SHN, le PGE ou le PGM sont des possibilités à étudier. Enfin, le troisième groupe concerne les sportifs en fin de carrière comme Sébastien Chabal et Frédéric Michalak qui nous ont rejoint. Confrontés à la reconversion, ils entament une période charnière. Ils doivent se former, identifier leurs compétences et choisir un métier. Ils s’orientent le plus souvent vers le PGM ou un Exec MBA s’ils ont monté une société pendant leur carrière et souhaitent la développer, ou encore vers le programme d’accompagnement à l’entreprenariat.

emlyon business school en chiffres
1872 Création de l’emlyon
8600 étudiants de 110 nationalités
6 campus dans le monde (Lyon, Saint-Étienne, Paris, Casablanca, Shanghai, Bhubaneswar)