En août prochain, le Los Angeles Memorial Coliseum, théâtre des Jeux olympiques de 1932, 1984 et futur site de ceux de 2028, doit prendre le nom d’United Airlines Memorial Coliseum. Et ce, conformément à l’accord conclu entre l’Université de Californie du Sud (USC) et la compagnie aérienne United Airlines pour une durée de 16 ans, moyennant le versement par la compagnie aérienne de 69 M$ (61 M€). Cette somme doit permettre de contribuer au financement de la rénovation pour un coût global de 270 M$ (240 M€).

Seulement, «Supprimer Los Angeles et le remplacer par le nom d’une entreprise commerciale est une insulte aux anciens combattants sachant que le Coliseum a été construit pour les honorer», estiment des associations d’anciens combattants. Car le Coliseum n’est pas seulement un site sportif, c’est aussi un mémorial de guerre. «Alors que nous parlons de la nécessité de faire passer les gens avant les profits, une proposition comme celle-ci manquerait de respect et déshonorerait ceux qui risquent leur vie pour notre pays», estime Tulsi Gabbard, Représentante du Deuxième district d’Hawaï au Congrès, ancienne membre des forces armées mobilisées en Irak et candidate à l’investiture du Parti Démocrate pour l’élection présidentielle américaine de 2020. Afin de préserver l’identité du site, tout en préservant l’apport financier au projet de rénovation, Janice Hahn, Superviseur du Comté de Los Angeles et ancienne Représentante de l’État de Californie au Congrès américain, appelle à ne renommer que le terrain sportif et non l’ensemble du bâtiment. La dénomination pourrait donc prendre la forme de «United Airlines Field at the Los Angeles Memorial Coliseum».