Fondée en 2008, la Ligue Féminine de Handball (LFH) change d’identité visuelle et fait peau neuve.

L’évolution du logotype de la Ligue Féminine de Handball (LFH) s’inscrit dans le cadre de la refonte de l’identité visuelle globale de la Fédération française de handball (FFHB) dévoilée fin avril. La cohérence avec le visuel fédéral, réalisée comme celui de la LFH par l’agence Leroy Tremblot, se retrouve dans l’utilisation de la typographie exclusive utilisée pour le sigle LFH et la dénomination complète de la « LIGUE FEMININE HANDBALL ». La silhouette de la handballeuse en extension du logotype actuel a été revisitée avec un dessin plus moderne et un traitement moins figuratif et plus intemporel. La palette de couleur a très légèrement évolué avec un jaune passant vers l’or, symbole du haut niveau, détaille Antoine Tremblot, fondateur et Directeur de création de l’agence Leroy Tremblot.

L’objectif principal pour la LFH était de s’inscrire dans ce changement tout en conservant une continuité et sa propre spécificité. La LFH étant le championnat de plus haut niveau, son logotype a permis, par un autre jeu de couleur, la déclinaison des autres championnats nationaux féminins (N1, N2, N3, U18), ajoute le responsable de l’agence de design. Il en est de même avec la codification des logotypes des championnats nationaux masculins (N1, N2, N3, U18) dont la différenciation se fait par la silhouette du handballeur et une palette de couleurs en nuance de bleu.

Cette nouvelle identité accompagne la volonté de développement et illustre la progression de la Ligue depuis 2008, estime Nodjialem Myaro, présidente de la LFH. Après une saison particulière, c’est également l’occasion de repartir sur de nouvelles bases, avec un nouveau logo, et de nouveaux venus en LFH !

Le nouveau logo de la LFH inspire également la déclinaison des logos de D2F et de D2F VAP (Voie d’Accession au Professionnalisme). Et pour la première fois, tous les championnats de France, masculins et féminins, bénéficieront d’un logo propre lui aussi décliné de celui de la LFH.