La marque britannique Jaguar sera engagée dans le Championnat de Formule Electrique à partir de la saison 2016-2017.

Jaguar disposera de sa propre équipe et rejoindra donc les Allemands d’Audi, les Indiens de Mahindra, les Français de Renault et DS (groupe Citroën) dans le club des constructeurs qui souhaitent faire la promotion des véhicules électriques dans cette série.

Selon Nick Rogers, directeur de l’ingénierie du groupe Jaguar-Land Rover, les véhicules électriques vont certainement jouer un rôle dans l’avenir de notre gamme de produits et la Formule E nous donnera une opportunité unique de continuer notre développement de technologies avancées dans le domaine de l’énergie électrique (…) dans des conditions de performance extrême.
Jaguar n’a plus été impliquée directement en sport automobile depuis qu’elle a quitté la Formule 1 à la fin de la saison 2014, après cinq saisons frustrantes, quand son écurie a été revendue et rebaptisée Red Bull Racing. C’est la preuve du succès de la Formule E, souligne pour sa part Jean Todt, président de la Fédération automobile internationale). Je suis persuadé que dans les cinq prochaines années nous allons voir plus de changements dans le monde automobile que lors des trois dernières décennies (…) La Formule E a reconnu et réagi à ces tendances, ce championnat est excitant et son approche innovante colle parfaitement à notre marque, Nick Rogers.

Jaguar travaillera en partenariat technique avec Williams, qui fournit déjà toutes les batteries de la Formule E et qui a participé à l’élaboration de la C-X75, un concept-car hybride de la marque britannique.
Le Team Trulli jette l’éponge

L’écurie de l’ancien pilote de Formule 1 Jarno Trulli, qui avait manqué les deux premières manches de la saison disputées dans les rues de Pékin (Chine) et de Putrajaya (Malaisie), a annoncé qu’elle mettait fin à ses activités.

Après avoir failli lors des contrôles techniques des Beijing ePrix et Putrajaya ePrix, et compte tenu de nos engagements commerciaux avec Formula E Holdings, nous sommes contraints d’annoncer notre retrait de la compétition, a expliqué Francesco Test, le directeur de Trulli GP.