Un fonds de soutien d’un million d’euros va être alloué aux fédérations sportives pour les aider à financer la production d’images télévisuelles de sport féminin et de handisport.

Cette enveloppe sera prélevée sur les fonds du Centre national pour le développement du sport (CNDS), réorientés récemment par la ministre des Sports Valérie Fourneyron vers les actions en faveur du sport pour tous. Elle sera réservée aux événements diffusés sur les chaînes gratuites, particulièrement pour les rencontres de basket et handball, fédérations avec lesquelles le ministère a travaillé. Ce dispositif, qui sera opérationnel au second trimestre 2014, vise à permettre la diffusion de compétitions qui ne sont pas médiatisées et qui ne possèdent pas encore de valeur marchande auprès des chaînes, a expliqué la ministre, qui s’exprimait dans le cadre d’un colloque organisé par le think tank Sport et Citoyenneté sur le thème de la médiatisation du sport féminin. Le CSA a réalisé une étude en décembre 2012 avérant que le sport féminin représentait seulement 7% des retransmissions sportives à la télévision, dont 90% sur des chaînes payantes.

Le coût de production d’une rencontre de basket féminin est estimé à environ 20.000 euros. Le principe est simple, a insisté Mme Fourneyron : les fédérations pourront présenter au CNDS un projet en partenariat avec un diffuseur TV gratuit. Elles recevront en retour une prise en charge partielle des coûts de production, sous la forme de subventions. Des aides à l’équipement des salles de sport collectif pourraient également être prévues dans le cadre de l’enveloppe nationale investissement du CNDS.