Les matchs de Roland Garros à la TV ont généré 15,4 millions de recettes brutes via les écrans publicitaires encadrant les retransmissions en direct sur France 2 et France 3 selon le bilan publicitaire réalisé par Kantar.

Un résultat inférieur de -1% par rapport à l’édition 2021.

« Au total, 184 annonceurs ont pris la parole lors durant le tournoi, constate Zaïa Lamari, experte au sein de la division Kantar Media. Parmi eux, 96 annonceurs apparaissent comme nouveaux car absents l’an dernier et certains arrivent avec un budget parfois conséquent, à l’image de OPPO (4ème) et Betclic (5ème) qui se hissent tous deux dans le top 10 des annonceurs. Ensemble, ces nouveaux intervenants réalisent 30% des investissements avec un profil très diversifié d’annonceurs et une présence manifeste des musées tels que Le Louvre ou le Musées de l’Orangerie qui ont opté pour de courts spots de 8 secondes pour promouvoir leurs actualités. »

Selon le bilan réalisé par Kantar, réalisé à partir des écrans publicitaires avant, pendant et après chaque retransmissions en direct sur France 2 et France 3 entre le 22 mai et le 5 juin, les 10 premiers annonceurs réalisent 52% de l’activité en valeur brute, soit 10 points de plus que l’an dernier.

« Un résultat à mettre en regard avec la forte hausse budgétaire de Renault, pourtant nouveau partenaire officiel du tournoi qui lui octroie une importante visibilité, précise Zaïa Lamari. La marque au losange a donc combiné sponsoring sportif et publicité au point de devenir l’annonceur N°1 de Roland-Garros en 2022. C’est aussi l’annonceur qui a diffusé le plus grand nombre de publicités : 163 au total. »

Rolex, relégué au 2ème rang cette année, affiche un budget en baisse de -6% mais il s’offre le spot le plus coûteux cette année : 60 secondes au tarif brut de 211 K€. Amazon, également diffuseur du tournoi avec son service Prime Video, occupe désormais la 3ème place avec des investissements en hausse de +84%.