Nike dévoile une campagne avec les stars du sport américain LeBron James et Serena Williams, appelant à l’égalité et au respect. Un message qui s’adresse directement à Donald Trump.

Le spot de 90 secondes, filmé en noir et blanc, est intitulé « Egalité ». Il met en scène plusieurs sportifs de renom sous contrat avec la marque américaine, noirs comme les joueurs de basket LeBron James et Kevin Durant, la reine du tennis féminin Serena Williams et la gymnaste Gabby Douglas, et gay, comme l’internationale américaine de football Megan Rapinoe. Le spot montre également des sportifs amateurs, noirs, blancs, portant un hijab, avec en fond sonore la chanteuse Alicia Keys qui interprète la chanson A Change is Gonna Come. Ici, on est défini par ses actions, pas par son aspect et ses croyances, l’égalité ne doit pas avoir des frontières, déclare le narrateur. Si on peut être égaux dans le sport, on peut être égaux partout, conclut LeBron James qui a soutenu durant la campagne présidentielle Hillary Clinton.

LeBron James en première ligne dans la campagne

La star de ligue nord-américaine de basket, dans un entretien au magazine Hollywood Reporter, a dénoncé le décret anti-immigration pris par Donald Trump qui suspend l’entrée aux États-Unis des ressortissants de sept pays à majorité musulmane pendant au moins trois mois et des réfugiés pendant quatre mois. Je ne suis pas en faveur de cette politique ou de toute politique qui exclut et divise les gens, a déclaré le joueur-vedette de Cleveland. Je suis aux côtés des très nombreux Américains qui croient que cette politique ne représente pas ce que sont les États-Unis et nous devons continuer à faire entendre notre voix, a poursuivi le triple champion de NBA. Nike emboîte la pas de plusieurs grandes entreprises américaines qui, lors du Super Bowl ont diffusé des messages à caractère politique en référence notamment au décret migratoire pris par Trump.

Stephen Curry tacle son équipementier pour son alignement sur Trump

Un autre équipementier sportif, Under Armour, a été dans la tourmente la semaine dernière, cette fois pour des propos favorables à Trump tenus par son directeur général Kevin Plank. Lors d’un entretien à la chaîne de télévision CNBC, il a estimé que Donald Trump était un président favorable aux affaires, ce qui était un véritable atout pour le pays. Stephen Curry, autre star de la NBA et figure de proue d’Under Armour, est sorti de sa réserve pour critiquer son équipementier. Si les dirigeants (d’Under Armour) n’ont pas les mêmes valeurs que moi, aucune somme d’argent, rien ne pourra m’obliger à être ce que je ne suis pas, a prévenu le double MVP.