Entre le Championnat d’Europe de basket-ball organisé, pour partie, en France, et la Coupe du monde de rugby en Angleterre, les événements sportifs offraient un champ d’expression important aux réseaux sociaux. Sport Market et Synthesio ont analysé leurs performances sur le digital, notamment la place réservée aux partenaires.

Au fil des éditions, la Coupe du monde de rugby est devenue un événement relayé à travers le monde entier. La compétition a dominé le Championnat d’Europe de basket-ball avec un total de 6,5 millions de mentions contre 950.000 pour le basket. 2,6 millions de mentions sont associées à une marque, une campagne, un joueur ou une équipe. Surprise, avec un partenariat de deuxième rang (celui de partenaire officiel), Dove qui est le sponsor de la Coupe du monde de rugby le plus cité avec 33% de part de voix (41.000 mentions). Dove a notamment lancé une campagne participative avec #Scrumtogether où, pour gagner un prix, il ne suffisait plus de faire un simple retweet, mais de sélectionner l’image d’un match et de saisir le hashtag. La marque est suivie par deux partenaires de rang 1 (partenaires mondiaux) : Heineken (17% de part de voix) et Land Rover (14%). Sport Market et Synthesio on relevé 125.000 mentions pour les partenaires du Mondial. C’est un partenaire de premier rang qui récolte le plus de mentions parmi les soutiens du XV de France. Sur un total de 35.000 mentions pour les partenaires de la FFR, la Société Générale (partenaire mondial aussi de la compétition) est la marque la plus citée, avec 37% de part de voix, suivie par St-Yorre et Orange avec 13% de part de voix devant Adidas (9%) et la RATP (7%). L’étude relève 2.120 mentions pour les partenaires de l’EuroBasket. Avec 37% de part de voix, PEAK dont Tony Parker est l’ambassadeur est la marque la plus mentionnée parmi les partenaires, suivi par Tissot (29% de part de voix) et Molten (13%). On note aussi 7.230 mentions pour les partenaires de la FFBB. La Caisse d’Epargne a été le partenaire de la Fédération le plus cité, regroupant 66% des mentions. Suivent deux équipementiers : Adidas (15% de part de voix) et Molten (4%).

L’écart entre les mentions liées aux partenaires des deux compétitions s’explique à la fois par l’écart de notoriété entre le basket et le rugby, mais aussi par la durée différente des deux compétitions (2 semaines / 6 semaines) et la portée de l’événement, européenne pour l’EuroBasket et mondiale pour la Coupe du Monde de rugby, décrypte Pierre de La Ville-Baugé, directeur associé de Sport Market. Il est intéressant de noter que les marques partenaires de premier rang de la FFR, n’ont pas forcément eu la part de voix la plus importante. Ainsi, des marques comme Saint-Yorre ou la RATP, partenaires de rang 2 de la FFR, dépassent la plupart des partenaires de rang 1, malgré des investissements beaucoup moins importants, grâce à des dispositifs originaux, notamment sur Twitter.