Le parcours calamiteux de l’équipe de France de football en Afrique du Sud a non seulement été remarqué, mais il a aussi fait vendre.

Selon les chiffres publiés par l’OJD (l’association de contrôle de la diffusion des médias), le Journal L’Equipe a vu sa diffusion progresser de près de 15% au mois de juin, à 339.000 exemplaires. Le fiasco des Bleus a été à l’origine des deux meilleures ventes du quotidien sportif. Le numéro rapportant l’insulte de Nicolas Nicolas à l’encontre de son sélectionneur Raymond Domenech a été écoulé à 500.000 exemplaires. Il est suivi de près par l’édition de la veille, celui qui suivait la défaite contre le Mexique, et titrée Les imposteurs. Le quotidien sportif a investi massivement sur l’événement. 36 journalistes pour 19 pour le quotidien ont été envoyés en Afrique du Sud. Un deuxième cahier 100% a été réalisé durant le Mondial. Un dispositif éditorial estimé à 1,5 million d’euros. Avec en sus le lancement d’une campagne de promotion au mois de juin estimé entre 2,5 et 3 millions d’euros bruts.

Dans un univers de la presse quotidienne déprimée, la performance de L’Equipe est à souligner, même si on reste loin des précédentes éditions. Intouchable, la Coupe du monde 1998 avait atteint un pic à 1,6 million d’exemplaires pour le numéro suivant l’obtention du titre de champion du monde par l’équipe d’Aimé Jacquet. Et en 2006 (l’édition 2002 disputée en Corée du Sud et au Japon était trop défavorable en terme de décalage horaire pour une comparaison), à quatre reprises, après chaque match de l’équipe de France lors de la phase finale de la compétition, L’Equipe avait atteint les 800.000 exemplaires.

Sur les six premiers mois de l’année, qui ont aussi vu se dérouler les jeux olympiques d’hiver à Vancouver, les ventes ont progressé de 5%, à 295.000 exemplaires. Mais le titre du groupe Amaury pourrait avoir mangé son pain blanc. Dès juillet, la tendance est redevenue négative avec une fin de Coupe du monde sans grand intérêt (même si le numéro suivant le titre de championne du monde de l’Espagne a été vendue à 482.000 exemplaires) et un marché des transferts en Ligue 1 dès plus calmes.