Un an après la conclusion de la transaction, celle-ci est enfin validée. Le rachat par Canal+ de Direct 8 et Direct Star reçoit le feu vert du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Quelles implications pour le sport ?

Cet avis était la dernière étape à franchir pour Canal+ après l’accord donné, cet été, par l’Autorité de la concurrence. Le CSA a donc dit oui, comme prévu, mais avec plusieurs conditions. En matière de sport, il demande à Canal+ de diversifier les disciplines sportives présentes à l’antenne. Sollicité, le CSA ne nous a pas répondu sur les modalités de cette offre diversifiée. Il semblerait que Canal+ doive respecter un seuil de 75 heures annuelles consacrées au football, au tennis, au rugby et au cyclisme. Au-delà, Direct 8 et Direct Star devront programmer d’autres sports.

98 heures de programmes sport en 2011

La mesure est peu contraignante. En 2011, Direct Star (qui sera rebaptisée D17) n’avait pas proposé de sport, tandis que Direct 8 avait programmé 98 heures de sport, dont près de 83 de football. D8, son prochain nom, ne devrait pas avoir besoin de bousculer sa programmation en profondeur pour respecter les conditions du CSA.

Concernant les autres conditions imposées, Canal+ s’est également engagée à ne diffuser qu’une seule soirée de séries américaines par semaine (pendant trois ans, puis ce maximum passera à 80 par an pour les deux années suivantes), à programmer deux heures d’inédits par jour et à respecter un délai de 18 mois entre la diffusion d’une série inédite française sur Canal+ et D8, dont le budget sera porté à 120 millions d’euros dans un délai de quatre ans.

Les téléspectateurs découvriront les nouveaux visages de D8 et D17 le dimanche 7 octobre à 20h35. D8 inaugurera son antenne par le film Million Dollar Baby, de Clint Eastwood. La boxe sera en toile de fond du scénario… mais ne comptera pas dans le quota sport de la chaîne.