Les jeux Olympiques de Pékin, du 8 au 24 août, ont été suivis sur France Télévisions par 36 millions de Français, soit 2 téléspectateurs sur 3, indique le groupe, citant des chiffres de Médiamétrie.

Le décalage horaire ne nous était pas extrêmement favorable, mais nous avons réussi à obtenir une audience moyenne en part de marché supérieure à celle d’Athènes, s’est félicité le patron des sports de France Télévisions, Daniel Bilalian, interrogé par téléphone depuis Pékin.

Pendant les 17 jours des Olympiades, France Télévisions a rassemblé 4 téléspectateurs des jeux sur 5, soit une moyenne de 1,3 million d’amateurs par jour, entre 3H00 et 20H20, pour une part d’audience de 25,6%.

La meilleure audience a été enregistrée sur France 3 le 24 août avec un pic de 5,5 millions de passionnés (55% de part d’audience) à 11H10 lors des dernières secondes du match victorieux de l’équipe de France de handball.

Pour ces JO, France Télévisions a déboursé 44 millions d’euros de droits de diffusion, auxquels s’ajoutent 12 millions d’euros de frais de production. Côté recettes publicitaires, le groupe ne dispose pas encore de chiffres exacts. Aucun événement sportif, aussi glorieux soit-il, ne permet de rentrer dans son argent, a souligné à ce propos M. Bilalian.

Chez Canal+, Cyril Linette, directeur des sports du groupe, se dit ravi des audiences. Chez les abonnés (5,3 millions de foyers abonnés) l’audience est en augmentation de 17% par rapport aux jeux d’Athènes. Les programmes en clair ont enregistré des pointes de 1 million à 1,2 million de téléspectateurs, a-t-il dit à l’AFP. Canal + a investi 20 millions d’euros de droits de diffusion et un plus de 8 millions d’euros en frais de production.

Concernant les prochains JO de Londres, France Télévisions s’est offert l’exclusivité de la retransmission avec des droits en augmentation d’une vingtaine de millions a encore indiqué M. Bilalian. Le groupe, actuellement en négociation pour les jeux de 2014 et 2016, va également couvrir les J0 d’hiver de Vancouver en 2010.

Du côté de Canal+, Cyril Linette reconnaît a priori ne pas être engagé sur les prochains JO. Ce sont les événements sportifs en exclusivité durant plusieurs mois qui génèrent des abonnements et nous intéressent, dit-il. Mais nous sommes conscients que les J0 renforcent l’image de Canal+ et, à terme, on se posera peut-être la question de la pertinence ou non d’aller à ceux de Londres, concède M. Linette.