A mi-saison, la compétition de voile des Extreme Sailing Series voit sa couverture médiatique exploser : +40% environ. Cette annonce intervient à un moment clef pour de nombreuses équipes qui cherchent à boucler leur financement pour la saison 2015.

Les pré-inscriptions, jusqu’au 30 septembre, sont ouvertes pour les équipes déjà engagées. Elles le seront jusqu’au 1er novembre pour les nouvelles équipes. Elles pourront à leurs partenaires le rapport présenté par OC Sport, organisateur des Extreme Sailing Series, sur l’impact médiatique de l’épreuve.

Celui-ci, réalisé par l’agence Havas Sports & Entertainment, est très positif. Il prévoit une augmentation de 24% de la valeur média pour la fin de la saison 2014 (la dernière épreuve des Series 2014 est programmée à Sydney, en Australie, mi-décembre, ndlr) et enregistre déjà après 4 rendez-vous cette année (jusqu’à début août donc) une augmentation impressionnante de 40% par rapport à l’année dernière à la même période.

Le rapport souligne le caractère international de l’événement, avec la présence des 10 plus grands pays en termes de volume avec dans l’ordre la Chine, le Royaume-Uni, la France, l’Australie, les Etats-Unis, l’Italie, Oman, Singapour, l’Espagne et la Russie. Cette saison, les organisateurs ont notamment accueilli de nouvelles chaînes de télévision pour une amélioration significative de la distribution et de la couverture avec les arrivées de CNBC (Asie et Europe), Sky Sports (Nouvelle-Zélande) et Fox Sports (international). Le rapport estime à près de 30 heures de diffusion en direct, et à plus de 90 heures de rediffusion avec les chaînes internationales comme ESPN 3 (Etats-Unis), Network 7 (Australie), Canal + (France) et OSN (Moyen-Orient).

Cinquième année consécutive de hausse

Bien qu’il y ait de nombreuses façons de lire les chiffres de la valeur média selon les différents événements et disciplines sportives, ce qui est le plus important pour nous et pour tous les acteurs de cette épreuve, c’est la croissance que nous avons enregistrée d’année en année, en utilisant la même méthode de calcul depuis 2009, explique le Directeur de l’Évènement, Andy Tourell. Il n’y aucune raison que cette croissance s’inverse, alors que le format des régates en stade continue de porter ce sport vers de nouveaux marchés commerciaux à travers le monde. A ces débuts, l’exposition média avait atteint une valorisation de 5,9 millions d’euros. En 2014, elle devrait dépasser les 40 millions d’euros. Avec la prévision d’une hausse de plus de 20% d’ici la fin de l’année, et une hausse effective à mi-saison de près de 40%, explique Gavin Peters, Head of Insight chez Havas Sports & Entertainment. Nous utilisons une méthode traditionnelle qui a déjà fait ses preuves et qui comprend 10% de la couverture non suivie, qui est inévitablement laissée de côté puisque nous ne pouvons suivre que les périodes autour de chaque événement. La télévision n’est pas le seul média responsable de cette hausse. Le volume de la presse écrite et Internet a lui aussi augmenté de manière considérable par rapport à 2013, continue Gavin Peters.


Les ESS comment ça marche ?

Les Extreme Sailing Series forment un circuit annuel et mondial d’événements (8 Actes dans 8 pays et 4 continents) qui permettent aux meilleurs marins du monde – champions Olympiques, champions du monde, détenteurs de records et de tours du monde – de s’affronter sur des catamarans ultra-rapides de 40 pieds.