Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a écrit à Eurosport au sujet des combats de K-1 retransmis sur son antenne le 26 janvier 2006 dans l’émission Fight Club. Pour le CSA, ces combats ne respectaient pas l’ensemble des critères définis par la recommandation qu’il a adoptée le 20 décembre 2005 sur la retransmission de certains types de combats, notamment les règles de compétition respectant l’intégrité physique et morale des sportifs. L’instance de régulation du secteur audiovisuel français a donc demandé à Eurosport de cesser la retransmission de combats organisés à l’étranger qui ne respecteraient pas l’ensemble des critères définis par la recommandation précitée.

Multivision, service de paiement à la séance de TPS, a également fait l’objet d’un courrier pour avoir diffusé le 7 janvier des combats de l’Ultimate Fighting Championship qui ne répondaient pas à l’ensemble des critères de sa recommandation du 20 décembre 2005 : la violence des combats, allant jusqu’à l’étranglement respiratoire et sanguin et la non-intervention de l’arbitre à certains moments semblent susceptibles de mettre en danger l’intégrité des personnes. Et le CSA d’ajouter : De plus, faire de ces combats un spectacle banalise la très grande violence et est susceptible d’inciter à la violence au lieu de transmettre des valeurs éducatives. Là encore, le CSA a demandé au service de cesser, à l’avenir, la diffusion de combats qui contreviennent à cette recommandation.