Le journal Le Monde s’est intéressé aux publications liées à la montagne. Il en ressort que les éditeurs de magazines de montagne doivent multiplier les titres pour suivre l’évolution des pratiques sportives. Ainsi, Glénat Presse (5,25 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2002) édite pas moins de sept titres différents sur cette thématique : Ski Magazine (ex-Ski Français, diffusé à 32.000 exemplaires du temps où la Fédération française de ski assurait l’achat de 25.000 exemplaires), Traces (diffusé à 15.000 exemplaires), Alpinisme Randonnée (trimestriel), Vertical (mensuel), Aérial (trimestriel) et L’Alpe (revue trimestrielle). Le Monde cite aussi l’exemple de Nivéales (11,5 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2002) qui édite neuf titres spécialisés dans les loisirs de plein air : Snowsurf et Wind Surf Neige pour le snowboard, Freestyler pour le skate et le freestyle, Skieur Magazine pour le ski, Montagnes Magazine et Grimper pour l’alpinisme, l’escalade, la randonnée, Wind Magazine, Trip Surf et Kiteboarder pour la planche à voile et le surf.

Jean-Pierre Roger, cofondateur et directeur des publications de Nivéales, explique dans Le Monde que la vie des titres est attachée à l’évolution des pratiques. Ils atteignent un point culminant, puis l’intérêt s’essouffle car, si la masse des pratiquants est inchangée, le besoin d’information n’est plus en proportion. Olivier Blanche, directeur de Glénat Presse, reconnaît être arrivée au bout de la logique de segmentation et prédit la disparition de certains titres, car le marché publicitaire n’est pas extensible.

> Tableau : Diffusion payée des publications liées à la montagne