Quelque 500.000 spectateurs ont suivi jeudi la retransmission de la 11e étape du Tour de France pour la première apparition de l’épreuve sur la chaîne de télévision privée allemande Sat.1, rapporte vendredi le site spécialisé Quotenmeter, citant les chiffres des instituts AGF/GfK.

Sat.1 qui a récupéré au pied lever les droits de l’épreuve après le retrait des chaînes publiques ARD et ZFD après le contrôle antidopage positif de Patrik Sinkewitz, a réalisé une part de marché de 4,7%.

La seconde chaîne allemande qui diffuse le Tour de France, elle depuis le début de l’épreuve, Eurosport Allemagne, a attiré sur la même étape une moyenne de 945.000 téléspectateurs (part de marché de 8,9%).

Avant leur retrait, ARD et ZDF enregistraient des parts de marché comprise entre 11,6 et 21,3%, avec un plus haut lors de la 8e étape au lendemain de la victoire d’étape et le maillot jaune de Linus Gerdemann.

Sat.1 s’est par ailleurs attribué les foudres de différents responsables politiques qui, à l’image du président de la commission parlementaire du sport, Peter Danckert, a qualifié cette décision de honteuse.

Il ne s’agit pour Sat.1 que de faire de l’argent: cette chaîne qui n’a plus de service de sports se met soudain à retransmettre du sport, c’est grotesque, a regretté. M. Danckert sur la station Bayern2Radio.