On continue de s’agiter autour d’EM.TV. Nonobstant les réserves de la Commission Européenne quant à l’alliance entre la société d’audiovisuelle allemande et le Group Kirch, un consortium d’investisseurs financiers cherche à rallier Bernie Ecclestone à sa cause. Il souhaite lui faire renoncer à son option de vente, à EM.TV, des parts de SLEC (la société chargée de gérer les droits de la formule 1).

Pourquoi ?

Depuis mai dernier, EM.TV est propriétaire de 50 % du capital de SLEC alors qu’Ecclestone possède les 50 % restants. Mais l’accord passé entre les deux parties réserve le droit au président de la FOA de céder cette année 25 % supplémentaires à la société audiovisuelle pour près de 7 MdF (1,06 Md€) ! Or celle-ci est exsangue sur le plan financier.

Au bord du dépôt de bilan, ses actionnaires (et créanciers) souhaitent éviter une nouvelle rechute des cours à la bourse de Francfort et ainsi de retrouver leur investissement.