Williams F1 espère oublier ses déboires de la saison passée qui a vu l’écurie britannique terminer à la dernière place au classement des constructeurs. En 2019, Martini, partenaire-titre de Williams F1 depuis 2014, laisse sa place à la société de télécommunications ROKiT. L’écurie porte désormais le nom de ROKit Williams Racing.

Qui est ROKiT ? La société américaine compte bien se faire une place sur le marché des smartphones (avec un modèle proposant un écran 3D sans lunettes) et de la fourniture de connectivités wifi. L’autre volet de ses activités comprend le déploiement de réseaux de villes pour créer la ville intelligente de demain (Smart City). Elle est ainsi en train de s’installer dans les 27 plus grandes villes indiennes, avec l’ambition d’être présente dans 10 autres pays dans les trois années à venir. Les différentes étapes du Championnats du monde de Formule 1 sur tous les continents seront autant d’occasions de nouer des contacts avec les collectivités locales. L’écurie britannique de Formule 1 Williams bénéficiera donc d’un nouveau sponsor titre et «pour plusieurs années». La nouvelle livrée est bleu clair et blanc avec quelques touches de noir. L’équipe, dont le sponsor titre était la marque de spiritueux Martini entre 2014 et 2018, se trouve rebaptisée ROKiT Williams Racing.

«Outre les droits de naming exclusifs, ce partenariat verra la marque ROKiT figurer sur la nouvelle monoplace FW42. ROKiT figurera également en bonne place sur les combinaisons et les casques des pilotes, ainsi que sur les tenues du personnel de course.» ROKiT est devenu cette saison le sponsor maillots des Houston Rockets en NBA. «Avec le lancement de ROKiT en 2019, nous voulions une plateforme mondiale pour nous aider à raconter notre histoire d’innovation, explique Jonathan Kendrik, le président du conseil d’administration de ROKiT. Williams Racing est le partenaire idéal. Avec eux, nous allons permettre à la F1 d’être en relation avec de nouvelles audiences de manière innovante. Avec notre technologie 3D sans lunettes et notre réseau wifi, nous souhaitons que la Formule Un soit plus que jamais accessible à tous.» Le fait que Martini ait fait connaitre son choix de se tourner vers d’autres investissements dès février 2018 a permis aux équipes commerciales de l’équipe britannique de débuter la recherche de partenaires très en amont et donc d’arriver avec cette annonce en levée de rideau de sa nouvelle monoplace, la FW42. Même si la place occupée par ROKiT laisse penser que Williams a du mal à attirer des partenaires, l’équipe dirigée par Claire Williams reste l’une des rares écuries privées à disposer d’un sponsor-titre. McLaren, un temps rebaptisé McLaren-Honda avant que l’aventure ne tourne au fiasco, n’arrive pas à remplacer Vodafone depuis le départ de l’opérateur britannique. Haas vient de l’imiter, avec l’annonce du partenariat avec la marque de boissons énergétiques Rich Energy.

Deux jours d’essais manqués à Barcelone

Le début de saison s’annonce tout de même de nouveau compliqué pour l’écurie britannique. Conséquence du retard accumulé sur la fabrication des dernières pièces nécessaires à la finition de la FW42, l’écurie a manqué les deux premiers jours des essais hivernaux à Barcelone. En F1, ce type d’aléas est similaire à un accident industriel. «Je ne pense pas que nous mesurerons avant quelque temps toutes les conséquences de ces deux journées manquées», a admis Claire Williams.