Moins d’une semaine après être devenu majoritaire dans la SLEC, le groupe allemand de médias Kirch est sur le point d’acquérir 75% de la société gérant les droits de retransmission télévisée des Grands Prix de Formule 1.

Le Groupe Kirch applique à la lettre l’adage l’appétit vient en mangeant. La semaine dernière le groupe allemand de communication annonçait avoir acquis, avec 58,3 %, la majorité de la société gérant les droits de retransmission télévisée des Grands Prix de Formule 1, la SLEC.

Selon le Financial Times Deutschland, Kirch s’apprête, dans les semaines à venir, à mettre la main sur 75 % de la SLEC ! La transaction serait possible grâce à un échange de participations avec le gestionnaire allemand de droits audiovisuels, en grandes difficultés financières, EM.TV.

Selon le quotidien, le nouveau patron d’EM.TV, Werner Klatten, et les dirigeants de Kirch sont tombés d’accord mais la signature d’un accord n’interviendra pas avant plusieurs semaines, le conseil de surveillance de Kirch devant encore donner son aval à la transaction.

Une nouvelle qui risque de raviver le conflit avec les principaux constructeurs présents en F1 qui sont opposés à la mainmise de Kirch sur la compétition reine du sport automobile. Reste qu’aujourd’hui, le magnat allemand apparaît en position de force. Avec 75 % de la SLEC, il dispose en effet d’une marge de manoeuvre suffisante pour revendre une partie du capital de la société de Bernie Ecclestone aux constructeurs qui revendiquent depuis des mois un partage des recettes plus favorable.
La répartion actuelle du capital de la SLEC

Le Groupe Kirch détient 58,3 % de la SLEC. EM.TV, gestionnaire de droits audiovisuels, en contrôle 16,7 %, tandis que le reste, 25 %, est détenu par le Britannique Bernie Ecclestone, qui assure la direction exécutive de la SLEC.