Depuis longtemps McLaren ne se fait plus remarquer pour ses performances sur les circuits. Pourtant, l’écurie de Formule 1 continue de s’illustrer. A l’occasion du Grand Prix d’Austin aux Etats-Unis, McLaren Racing a annoncé la signature d’un partenariat avec Coca-Cola jusqu’à la fin de la saison 2018. Pour la première fois dans son histoire, la marque de soda va s’afficher auprès d’une écurie de F1.

Il faut être un passionné pour découvrir l’inscription Coca-Cola sur la livrée des McLaren de Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne. L’écurie brillant par son absence de résultats, elle ne figure pas parmi les sujets préférés des cadreurs du Championnat du monde de Formule 1. Pourtant, il est possible de déceler la présence de la marque sur les combinaisons des pilotes ainsi que sur les appendices aérodynamiques latéraux situés derrière les roues avant des monoplaces.

C’est une opportunité qui semble avoir guidé Coca-Cola. Pour faire vivre ce partenariat, des activations seront mises en place autour des marques d’eaux Dasani et Smartwater, propriétés du géant américain. Des filiales seront également mises en avant lors des trois Grands Prix à venir : Mexique, Brésil et Abou Dhabi. « Ce partenariat doit nous guider vers ce que nos clients, nos marchés et nos consommateurs recherchent dans cette passion », explique Ricardo Fort, vice-président et responsable des partenariats sportifs chez Coca-Cola.

Le géant des sodas a déjà été impliquée en F1, mais comme sponsor de courses dans les années 1980. Coca-Cola a également, via sa marque de boissons énergisantes Burn, sponsorisé l’écurie Lotus (rachetée depuis par Renault) en 2012 et 2013. Mais le logo de la marque principale n’est jamais apparu sur une monoplace alors que Coca-Cola est aussi actionnaire de Monster, sponsor de Mercedes.