Le flamboyant Vijay Mallya fait l’objet d’un mandat d’arrêt contre lui pour chèques impayés. Le propriétaire de l’écurie de Formule 1 Force India est accusé d’avoir émis des chèques impayés d’un montant de 1,5 million d’euros. En cause, sa compagnie aérienne Kingfisher Airlines, déficitaire depuis sa création en 2005. La compagnie accuserait une dette de 2,49 milliards d’euros. Ses employés n’ont plus été payés depuis sept mois.

Lors du dernier Grand Prix d’Inde de F1, le personnel de la compagnie a menacé de manifester aux portes du circuit de Buddh. Débarqué en provenance de Londres de son Airbus personnel, Mallya s’en est pris violemment aux médias indiens en les accusant de porter des jugements à l’emporte-pièce. Il s’insurge notamment devant l’amalgame fait avec l’écurie Force India, totalement indépendante financièrement, même si l’autre actionnaire principal, le Sahara Group, est englué dans un scandale fiscal de 2,3 milliards de dollars à rembourser.

Selon Forbes, Mallya n’est plus milliardaire. Son principal actif, le groupe UB (United Breweries), qui produit la bière Kingfisher, serait en passe d’être cédée au géant américain des spiritueux Diageo pour renflouer ses caisses. A suivre.