Robert Louis-Dreyfus ou l’art du contre-pied. On le dit prêt à quitter l’OM, il remet la main au portefeuille. Il quitte la présidence d’Adidas-Salomon, le voilà sur le point d’investir le monde de la Formule 1 !

Décidément les retransmissions télévisées de la Formule 1 aiguisent les appétits. Après Kirch, c’est au tour de Robert Louis-Dreyfus de s’intéresser à EM.TV. Le président de l’Olympique de Marseille envisage de déposer lui-aussi une offre auprès du média allemand pour l’acquisition d’une partie des Droits TV de la F1.

Selon le Financial Times, le projet lui aurait été soumis par Herbert Kloiber, président de Tele Muenchen Gruppe (dont EM.TV détient près de 45 %), qui souhaite contrer l’alliance entre EM.TV et Kirch. Il pourrait d’ailleurs à ce propos recevoir l’aide inattendue de Bernie Ecclestone. Le grand patron de la Formule 1 aurait l’intention de s’opposer à l’entrée du magnat allemand dans la société audiovisuelle. Le Britannique, qui détient (à parts égales avec EM.TV) la société détentrice des droits de la Formule 1 SLEC, possède un droit de veto en cas de vente de la participation d’EM.TV ou si la vente implique un changement de contrôle de participation !
De plus, Ecclestone posséderait aussi une option contraignant EM.TV à racheter 25 % supplémentaires des droits de la F1 pour une somme estimée à 7 MdF (1,08 Md€) ! Un montant impossible à réunir pour cette société au bord du dépôt de bilan.