Devenue Alpine, l’ancienne écurie Renault aborde 2021 avec l’objectif de « continuer sur la lancée de 2020 », qui l’a vue revenir sur les podiums, mais surtout de « préparer le changement de règlement » prévu en 2022 qui doit redistribuer les cartes en F1.

«L’objectif est de continuer dans la lignée de l’an dernier (trois podiums mais une 5e place seulement au championnat, ndlr) avec plus de régularité», a indiqué le nouveau directeur général Laurent Rossi lors du lancement virtuel de la saison du constructeur français mardi. Mais aussi de « se préparer à être prêt » pour la saison suivante, qui mettra en concurrence des monoplaces nouvelles conçues dans la limite d’un plafond budgétaire annuel. « Nous voulons aborder cette nouvelle ère avec des ambitions élevées. Nous n’arriverons pas avec l’objectif de faire bien mais de gagner », a réaffirmé Rossi.

Alpine disputera l’exercice 2021, qui débute à Bahreïn le 28 mars, avec une F1 baptisée A521 qui est une « évolution (de la Renault) de l’an dernier », selon le directeur exécutif Marcin Budkowski, responsable de la technique. La voiture arbore de nouvelles couleurs: bleu, blanc et rouge, les couleurs historiques d’Alpine en compétition, et non plus noir et jaune.

Sur la monoplace présentée, on peut distinguer les principaux partenaires de l’écurie cette saison  : BP Castrol, Mapfre, DuPont, Microsoft, Eurodatacar, Bell & Ross, Le Coq Sportif, Yahoo! et RCI Banque.

« La Formule 1 est au centre de la business unit »

Dans le cadre du plan stratégique « Renaulution » du Groupe Renault, Alpine a été positionnée comme la marque à la pointe de l’innovation. « La nouvelle entité Alpine associe trois marques avec des atouts et des domaines d’excellence distincts pour en faire une entreprise unique et autonome, explique Laurent Rossi. Le savoir-faire de notre usine de Dieppe, et l’excellence de l’ingénierie de nos équipes de Formule 1 et de Renault Sport brilleront à travers notre gamme 100 % électrique et technologique ancrant ainsi le nom Alpine dans le futur. Nous serons sur les circuits et sur les routes, authentiques et high-tech, disruptifs et passionnés. »

« La Formule 1 est au centre de la business unit, ajoute le responsable. Alpine a bâti sa réputation en compétition et placer le pinacle du sport automobile au coeur de l’entreprise est un défi exaltant. La F1 offre une formidable plateforme marketing avec un demi-milliard de fans dans le monde. Cela nous donne une opportunité unique de construire une image de marque créant de la valeur autour d’Alpine. De plus, la F1 repose sur l’ingéniosité et les technologies de pointe. Le moindre détail est absolument essentiel pour s’imposer et ce savoir-faire jouera un rôle déterminant dans le transfert de notre expertise de la piste à la route. »