La guerre des droits du football entre TPS et Canal + est relancée.

TPS est prête a poursuivre la Ligue Nationale de Football pour faire valoir ses droits de diffusion du Championnat de France de D1. Comment en est-on arrivé là ? La LNF autorise depuis la rentrée Canal + à diffuser l’une de ses deux rencontres décalées le jour même de la soirée de Championnat. La chaîne cryptée ne se prive pas de ce nouveau privilège, qui lui permet de concurrencer le match en direct de TPS. Mais TPS, battue de peu l’année dernière par Canal + pour le contrôle des droits, ne l’entend pas de cette oreille. Selon les dirigeants du bouquet satellite, le manque à gagner justifie une action en justice : une réparation de 15 MF par soirée pourrait être demandée.

Le nouveau président de la LNF, Gérard Bourguoin, est au coeur de la mêlée. Il devra trancher au plus vite ce débat houleux, afin d’éviter à son instance le plus gros procès de son histoire.
Que dit le contrat ?

Canal + détient les droits de deux affiches décalées par journée de Championnat. Traditionnellement, les deux matches étaient diffusés 24h avant ou après les autres matches de la journée, l’un à 18h45, l’autre à 20h30. Mais rien n’empêche la chaîne cryptée de diffuser l’un de ses deux matches le jour même de la journée. Le terme décalées ne contient en effet aucune notion de délai minimum. Cependant, l’exclusivité de TPS pour une affiche par journée de Championnat semble prémunir le bouquet satellite contre une affiche concurrente le même jour. Il y a donc deux lectures possibles du contrat. La LNF et/ou les tribunaux devront déterminer laquelle est la bonne.