L’une des compétitions majeures de football est menacée par le dépôt de bilan de KirchMedia. Les droits de retransmission du championnat d’Allemagne, la Bundesliga, appartiennent en effet à Kirch. Le montant du contrat de quatre ans (qui va jusqu’à la saison 2003/04) conclu entre la Fédération allemande de football (DFB) et le groupe bavarois s’élève à 1,5 milliard d’euros. Pour la présente saison pas de problème. La Fédération allemande est riche. La DFL (la LNF allemande) a annoncé disposer de 41 millions d’euros de provisions pour assurer, si nécessaire, l’organisation de la compétition jusqu’à la fin de la saison. Les rencontres continueront d’être diffusées en direct sur la chaîne à péage lourdement déficitaire Premiere, qui perd chaque jour 2 millions d’euros. Mais après ?

La DFL envisage de récupérer ses droits et de les remettre sur le marché. Pour les vendre à qui ? A quel prix ?

La Bundesliga se prépare à une cure d’austérité. Les stades sont pleins, le merchandising fonctionne, les clubs ont même réussi à faire revenir au pays les meilleurs joueurs mais sans l’argent de la télévision, ils ne pourront conserver les gros salaires. Ainsi, le Bayern Munich, le Borussia Dortmund pourraient se séparer de plusieurs joueurs qui prendraient le chemin de l’étranger (Angleterre). D’ailleurs, l’un des dirigeants de Schalke 04, Rudi Assauer, a prévenu clubs et joueurs devront tabler sur moins d’argent. Les joueurs qui ne l’accepteront pas devront se trouver un autre employeur.