Le FC Emmen peut jouer cette saison avec le nom du sex-shop en ligne EasyToys sur son maillot, à la suite d’une concertation entre la fédération néerlandaise de football (KNVB) et le club.

Le différend durait depuis plusieurs semaines. La KNVB trouvait « inapproprié » que le FC Emmen choisisse un sponsor maillot « qui peut être associé à l’industrie du sexe ». Selon la direction du football professionnel de la KNVB, cela ne correspondait pas aux règles de sponsoring que tous les clubs doivent respecter. Mais, après une discussion entre les parties, et la publicité involontaire provoquée par « l’affaire », la KNVB a décidé de discuter de l’article concerné lors de son assemblée générale en décembre. En prime, la fédération donne sa bénédiction au partenariat, car dans le contrat entre le FC Emmen et EasyToys, des accords clairs avaient été prévus sur de nombreux points. « Par exemple, les deux parties voulaient initialement s’engager pour trois ans. Après la concertation, l’accord a été ramené à un an et des modifications ont été apportées au cas où des lois ou des règlements s’avéreraient nécessaires. Si en décembre, l’assemblée générale estime qu’il n’y a pas d’objection, le contrat pourra encore être porté à trois ans », a indiqué la fédération. On en reparle en décembre.