En quelques semaines, les bouquets numériques sont passés de trois à un en Espagne ! Après l’Angleterre (ITV-Digital) et l’Allemagne (KirchMedia), c’est au tour de la péninsule ibérique de voir son paysage audiovisuel bouleversé.

Quiero TV a donné le signal du départ. La première chaîne numérique terrestre espagnole a été mise en liquidation il y a quelques semaines. Logique de rentabilité oblige, les deux bouquets numériques par satellite, Via Digital, filiale du groupe Telefonica et Canal Satelite Digital, filiale de Sogecable (l’opérateur de Canal+ Espagne) viennent d’annoncer leur fusion.

L’opération est en fait une absorption de Via Digital par Sogecable. Fin 2001, Canal Satelite Digital comptait plus de 1,23 millions d’abonnés et avait enregistré une perte nette de 21,758 millions d’euros tandis que Via Digital, avec 806.000 abonnés, avait perdu 334,3 millions d’euros sur l’exercice 2001.

Si ce rapprochement est finalement autorisé par les autorités de la concurrence européenne et espagnole, il débouchera sur un monopole de fait sur la retransmission du football en Espagne. Sogecable a déjà acquis les droits du Real Madrid de 2003 à 2007 tandis que Via Digital a fait de même avec le FC Barcelone.