Pas de surprise. Le conciliateur nommé par le tribunal de commerce de Nanterre n’a pas réussi à trouver un terrain d’entente entre la Ligue de football professionnel (LFP) et Mediapro. Selon L’Équipe, une nouvelle période de « quelques jours » leur a été offerte pour trouver une solution de sortie de crise.

Privés de la majeure partie de leurs revenus télévisés depuis la fin de la saison dernière et de leurs recettes billetterie, les clubs français ne voient pas venir l’issue à la crise provoquée par le refus de Mediapro d’honorer les échéances de son contrat (814 M€ annuels, entre 2020 et 2024, pour huit matches de L1 et huit rencontres de L2 par journée).

Selon L’Équipe, un délai de quelques jours a été accordé aux parties pour tenter de s’entendre sur un scénario de sortie de crise. L’ultime chance de régler le conflit ? La décision ne fait que repousser l’échéance inéluctable. Celle d’une rupture du contrat avec Mediapro pour se rapprocher de Canal+ afin de sauver une situation désespérée.