Dans le Times, le Daily Telegraph et le Sun, l’arrivée de David Beckham au Paris SG a été relayée comme un événement. Des quotidiens britanniques traitant de la Ligue 1, on n’a jamais vu ça ! Tous soulignent le changement de dimension du PSG avec ce transfert. Nos experts aussi.

Cette étape annonce au monde et bien sûr à la France qu’il existe un club de football à Paris, commente le Times. C’est bien là l’essentiel de l’opération David Beckham. Un an après sa première tentative infructueuse pour le faire venir, le PSG réussit à obtenir la signature de ce joueur à la dimension quasi mystique. Il ne laissera que quelques lignes dans l’histoire du jeu, mais il est un phénomène. Marketing s’entend. L’arrivée de Beckham va bénéficier à l’ensemble du football français en donnant un coup de projecteur sur la Ligue 1, juge Pierre-Emmanuel Davin, Directeur de REPUCOM France. Costume impeccable, coupe de cheveux parfaite, sourire de star, l’Anglais a mis tout le monde dans sa poche par sa seule apparition. Ce n’est pas uniquement un joueur de football qui rejoint la Ligue 1, estime Virgile Caillet, directeur de KantarSport. La marque David Beckham, que l’on peut qualifier de pop-star, symbole d’élégance, vient rejoindre la marque PSG. Il va apporter du glamour au club. Un coup de maître pour les dirigeants du PSG. Ce transfert, finalisé dans les derniers instants du mercato hiver, a mis sous cloche la polémique naissante sur l’achat supposé de la Coupe du monde 2022 par le Qatar.

Merci Paris, merci David. Grâce à vous, la Ligue 1 a enfin une existence à l’extérieur de ses frontières. C’est bénéfique pour la L1, analyse Virgile Caillet. Beckham est la porte d’entrée sur des marchés nouveaux, comme la Chine où il apparaît comme le 4e sportif préférés des Chinois, derrière des athlètes nationaux, poursuit ce spécialiste. Malgré ses 37 ans, Beckham est une icône mondiale, connue et reconnue au-delà de l’univers du football, acquiesce Pierre-Emmanuel Davin. C’est un parfait ambassadeur pour le sport en général, le football et maintenant pour le PSG, notamment eu égard à la stratégie du club de développer sa marque et sa notoriété à l’international. Les retombées pour le club devraient notamment être significatives en Asie où Beckham est très populaire, et en Amérique du Nord, un marché en croissance pour le football où le joueur a évolué pendant 5 ans au LA Galaxy.

N’oublions pas, ajoute le responsable de KantarSport, que le PSG est en quête de reconnaissance. En recrutant Beckham, le Paris SG assume sa promesse d’être le porte-drapeau du football français.

La chance du PSG, et de la Ligue 1, c’est d’avoir cet investisseur (le Qatar, ndlr) qui a choisi la France, expliquait récemment Jean-Claude Blanc, le directeur général délégué du PSG, dans le magazine Sponsoring.fr. C’est encore plus vrai aujourd’hui.
Sujet plurimédias

L’agence KantarSport a recensé 3.000 sujets plurimédias en France en 24 heures à l’annonce du transfert de David Beckham au Paris SG. Zlatan Ibrahimovic, jusqu’ici centre d’intérêt numéro 1 des médias français, génère 8.000 à 9.000 sujets… par mois.