En novembre prochain, l’Olympique de Marseille ouvrira sa première boutique à l’étranger. Mais alors que les clubs anglais, italiens ou espagnols lorgnent volontiers sur le marché asiatique, l’OM joue la carte de l’Afrique. En effet, le club phocéen s’implante à Alger. A l’intérieur d’un centre commerciale de la capitale algéroise, le club français disposera d’un espace de 150 m2 pour vendre ses maillots et autres produits dérivés à ses couleurs. La première étape d’un projet plus vaste de développement de la marque OM au Maghreb. Des études ont montré que l’OM était le club européen préféré au Maghreb, devant Barcelone. La décision d’ouvrir cette boutique à Alger correspond à notre souhait d’être présent sur ce marché naturel, explique Corinne Gensollen, directrice des opérations de l’OM, confirmant les informations du quotidien régional La Provence.

Le magasin sera exploité par la société Massenet qui reversera des royalties à l’OM, comme elle le fait déjà en France pour certains produits dérivés qu’elle distribue. L’objectif à terme est d’ouvrir d’autres points de vente au Maghreb et en Afrique, poursuit Mme Gensollen, qui table sur un chiffre d’affaires équivalent à 25% de celui d’une boutique OM à Marseille.

Les produits dérivés, notamment la vente de 360.000 maillots, ont généré 7 millions d’euros de marge brute pour l’OM lors du dernier exercice. Il y a trois boutiques OM à Marseille, exploitées par des concessionnaires. D’autres devraient ouvrir dans les prochaines semaines, à Marseille et en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur.