L’ex-président du Betis Séville et actionnaire majoritaire du club espagnol de football, Manuel Ruiz de Lopera, est parvenu à un accord pour vendre ses parts à une société commerciale du nom de BSport, a annoncé mercredi le Betis dans un communiqué.

Un premier paiement a été effectué comme prix de l’option d’achat, d’une valeur de 10 millions d’euros, et le rachat définitif aura lieu au cours de la première semaine d’octobre, indique ce communiqué.

BSport, dont on ignore l’identité des dirigeants, prendra les rênes du Betis le jour où elle exercera son option définitive, le 4 octobre, même si, dès à présent, elle va collaborer étroitement avec Manuel Ruiz de Lopera pour poursuivre la planification de la prochaine saison, est-il précisé.

La direction de BSport a fait savoir à M. Ruiz de Lopera qu’elle souhaitait qu’il continue d’exercer une fonction dirigeante dans le club.

L’ancien président du Bétis aurait donné son accord lorsqu’il a accepté de vendre ses parts à BSport plutôt qu’à deux autres repreneurs potentiels, un groupe anglais et un hommes d’affaires espagnol.

Manuel Ruiz de Lopera, qui a imposé son nom au stade du Betis, a souvent été la cible des supporteurs qui lui reprochaient son omnipotence.

Président du Betis à partir de 1992, il avait démissionné le 30 juin 2006, tout en restant son actionnaire majoritaire.

Je démissionne pour rendre heureux ceux qui ne m’aiment pas, y compris ceux qui souhaitent ma mort, avait-il alors déclaré.

Le Betis Séville a terminé 13e du dernier Championnat d’Espagne de 1re division