Le holding OL Groupe, dont dépend le club champion de France de football, l’Olympique Lyonnais, annonce un résultat net de 20,1 millions d’euros pour l’exercice 2007-2008, en progression de 8% par rapport à l’exercice précédent.

Le chiffre d’affaires consolidé pour l’exercice clos au 30 juin 2008 s’élève à 211,6 millions d’euros (214,1 millions en 2006-2007) et la rentabilité nette part du groupe ressort à 9,4% contre 8,6% lors de l’exercice précédent. Les produits des activités hors contrats joueurs atteignent 155,7 millions d’euros, en hausse de 10,8% par rapport à 2007. Les recettes de billetterie s’élèvent à 21,8 millions d’euros, contre 21,5 en 2007. Nous atteignons des capacités de 97 à 98 % à Gerland, c’est pour cela qu’il nous faut un autre stade explique Jean-Michel Aulas. Les droits télés, 75 millions, ont grimpé de 7,3% surtout grâce aux droits internationaux. Un bon score aussi pour les produits de la marque avec une hausse de 24,1 %. Les produits de partenariat et de publicité ont rapporté 20,4 millions d’euros. Les cessions de joueurs ont rapporté 55,9 millions d’euros contre 73,5 millions d’euros l’an passé. En dix ans cette opération a permis à l’OL de récolter 276,4 millions d’euros !

L’excédent brut d’exploitation atteint un niveau record à 59,8 millions d’euros en progression de 6,8% et représente 28% des produits des activités, souligne OL Groupe. Mais il en faudra peut-être davantage pour valoriser son cours de bourse qui a dévissé de près de 30% depuis son introduction, le 8 février 2007 (à 24 euros).