La FIFA propose une nouvelle structure de partenariats commerciaux post-Coupe du Monde 2022 disputée au Qatar. La fédération internationale distingue trois piliers, qui sont autant de packages concernant le football féminin, le football masculin et l’esport.

L’actuel programme commercial de la FIFA était en place depuis 2013. Après la Coupe du monde 2022 au Qatar, la refonte va concerner la Coupe du Monde 2026 (Canada, Mexique et États-Unis) la Coupe du Monde Féminine 2023 (Australie et Nouvelle-Zélande) et les autres compétitions de la fédération internationale dont l’esport.

« Nous travaillons sans relâche pour un football vraiment mondial, accessible et inclusif. Dans ce contexte, nous avons pris conscience de la nécessité d’introduire une structure commerciale souple et adaptable, afin de permettre aux marques, grandes ou petites, mondiales ou locales, d’interagir avec tous les aspects de notre sport » explique Kay Madati, directeur de la division Commercial de la FIFA depuis juillet dernier. « Ce nouveau modèle permettra à nos partenaires de créer des programmes et des activations marketing plus pointus, en phase avec leurs objectifs stratégiques, poursuit le Tanzanien, 20 ans d’expérience professionnelle au sein de Twitter, Viacom, Facebook, Time Warner et LinkedIn. Ils seront aussi en mesure de s’adresser aux supporters les plus passionnés du sport le plus populaire ».

Tout en haut de la pyramide, on retrouvera le programme des partenaires de la FIFA qui bénéficient du plus haut niveau d’association, d’un statut international et d’une exclusivité dans leur catégorie pour l’ensemble des droits et des compétitions.

Les partenaires de la Coupe du Monde, partenaires du football féminin et partenaires FIFAe (une nouvelle division dédiée aux initiatives de la fédération dans le domaine de l’esport et du jeu vidéo, ndlr) bénéficieront de droits commerciaux mondiaux dans toutes les compétitions internationales au sein de leur pilier respectif.

Les sponsors bénéficieront de droits d’activation autour de la Coupe du Monde Féminine, de la Coupe du Monde masculine et/ou de toutes les compétitions FIFAe.

Les supporters des différentes compétitions bénéficieront « d’une plus grande flexibilité » pour activer leurs droits dans certains territoires lors de la Coupe du Monde Féminine, du Mondial masculin ou des compétitions FIFAe.
Pour la première fois donc, les marques peuvent signer des contrats spécifiques autour du football féminin et de l’esport. Une première marque s’est déjà inscrite dans ce schéma. Visa a récemment étendu son soutien au football féminin en devenant le premier partenaire du programme féminin de la FIFA et sera partenaire de la Coupe du monde féminine 2023. « Pour la première fois, nous allons proposer des modèles commerciaux similaires pour le football masculin et féminin, ajoute Sarai Bareman, directrice de la division du football féminin. Les marques qui souhaitent soutenir le sport féminin, accélérer l’égalité des sexes et profiter de l’extraordinaire dynamique du football féminin vont bénéficier d’opportunités très intéressantes, et cela est très positif. »