Un appel d’offres sur les droits TV du Championnat d’Espagne à l’international a été différé d’environ deux semaines en raison de l’inquiétude suscitée par une possible exclusion du FC Barcelone sur fond de crise catalane. Car sans le Barça et son duel avec le Real Madrid, le championnat d’Espagne n’a plus tout à fait la même valeur.

«Nous avons constaté, avec tout ce qui se dit dans les médias internationaux, que ce n’était pas le meilleur moment pour faire un appel d’offres. Il est reporté d’environ deux semaines», a déclaré Javier Tebas, président de la Ligue espagnole (LaLiga), à Madrid lors du World Football Summit, un congrès professionnel dédié au football. Cet appel d’offres porte sur les droits de diffusion de la Liga espagnole pour l’Europe et plusieurs pays d’Asie comme l’Inde ou Singapour. «Nous ne pouvons pas mentir aux opérateurs internationaux de télévision, que le problème catalan affecte sans aucun doute», a fait valoir Tebas. «La situation que vit la Catalogne ne favorise pas l’enveloppe que les opérateurs pourraient nous donner dans un appel d’offres», a-t-il ajouté, disant espérer que d’ici quelques semaines, la crise politique catalane s’achemine vers une issue et que l’«état de droit triomphe» face au gouvernement séparatiste catalan.

Avec ou sans le Barça, le prix n’est pas le même

Le FC Barcelone est l’un des membres fondateurs du Championnat d’Espagne en 1928, mais son appartenance à la Liga pourrait être menacée en cas d’indépendance de la Catalogne. Le club a réaffirmé ces derniers jours qu’il ambitionnait de continuer à disputer la compétition espagnole, tout en défendant le «droit à décider» des Catalans. Recettes nationales et internationales cumulées, la Liga a porté en 2015 le montant de ses droits TV à 1,6 milliard d’euros par saison sur la période 2016-2019. Cette hausse est intervenue grâce à la commercialisation des droits de manière centralisée, une première en Espagne, où chaque club négociait auparavant au cas par cas avec les diffuseurs. Mais sans le clasico FC Barcelone-Real Madrid, match de clubs le plus regardé au monde (650 millions de téléspectateurs), le montant des droits télévisés espagnols baisserait beaucoup. Tebas estime qu’une exclusion du Barça de la Liga raboterait «20 à 25%» de la valeur des droits télévisés de la compétition. «Ce problème peut affecter énormément la valeur de notre compétition», a-t-il dit.