L’assemblée générale de la Ligue de football professionnel (LFP) valide un prêt de 120 millions d’euros face au non-paiement de Mediapro. Ce prêt va permettre de verser aux clubs les paiements prévus jusqu’à la fin de l’année. Et après ?

Il y a des sujets sur lesquels la grande famille du football français parvient à s’entendre. Les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 ont voté à l’unanimité le prêt auprès d’une banque, de 120 M€, pour palier à la défaillance de Mediapro. Rien de surprenant. Les clubs sont au pied du mur. Le montant du prêt pourrait grimper, en cas de besoin, jusqu’à 300 M€. La LFP devrait injecter 50 M€ de ses fonds propres. De fait, les clubs sont couverts pour les échéances d’octobre et de décembre.

Pour la suite, l’histoire reste à écrire. Mediapro devrait s’exprimer cette semaine et préciser ses intentions. Pour la LFP, ce début de saison est dantesque. Silencieux depuis les révélations sur l’état de Mediapro, Canal+ ouvre un nouveau front. Dans un courrier du 8 octobre, Maxime Saada, le président de la chaîne, a demandé une égalité de traitement en cas de faveur accordée à Mediapro selon L’Équipe. Ce qui était prévisible.

Si Mediapro a raflé l’essentiel des droits contre 814 M€ par an, la facture de Canal+ n’est pas anodine avec 330 M€ par an pour deux affiches de Ligue 1 par journée.