Sans surprise, le Comité exécutif de la Fédération française de football (FFF) retoque la proposition de la Ligue de football professionnel (LFP) d’inscrire 22 clubs en Ligue 2 la saison prochain au lieu de 20.

On revient au schéma initial. Le Mans et Orléans, respectivement 19e et 20e au terme de la saison de Ligue 2 et momentanément sauvés avec la décision de l’Assemblée générale de la LFP la semaine dernière, (re)descendent en National. Comme attendu, le comité exécutif de la Fédération française de football (FFF), réuni ce mercredi matin, a annulé la décision de la LFP de passer à 22 clubs, au lieu de 20, en Ligue 2 la saison prochaine.

La ligne de conduite de la FFF était connue depuis longtemps : pas de saison blanche, des montées et des descentes. Aucune raison donc de faire une dérogation pour que Le Mans et Orléans, tout en permettant à deux clubs (Pau et Dunkerque), promus du National, de monter à l’étage supérieur.

Lundi, le CNOSF (Comité national olympique et sportif français) a rejeté les recours d’Ajaccio, Troyes et Clermont, confortant à la décision du conseil d’administration de la LFP du 30 avril d’entériner la fin du championnat sans la possibilité pour les troisième, quatrième et cinquième de L2 de disputer des play-offs.