La rencontre qualificative pour l’Euro 2012, Bosnie-France, a réalisé mardi 7 septembre la meilleure audience des programmes en prime-time avec 8,1 millions de téléspectateurs sur M6, soit 32,2% de part d’audience. A noter également la très bonne performance du match auprès des hommes de moins de 50 ans avec une part d’audience de 45,4%. Plus de 10 millions de téléspectateurs ont suivi le dernier quart d’heure du match. Il s’agit du record d’audience pour M6 en 2010, ainsi que de la 5e meilleure audience de la chaîne depuis son lancement en mars 1987.

La première rencontre de qualification contre le Bélarus, diffusée par TF1, avait été suivie par 8,7 millions de téléspectateurs, pour une PDA de 44,8%.
Pas de pub, pas d’interview

Entre la FFF, TF1 et M6, les coups (bas) pleuvent. Contrairement à l’habitude, le commentateur Vincent Couëffé, l’homme de terrain de M6, n’a réalisé aucune interview de joueurs français durant la retransmission du match Bosnie-France. Problème technique ? Si l’on veut. La Fédération française de football (FFF) a tout simplement interdit aux joueurs et au staff technique de répondre aux questions de M6. La FFF a pris pour prétexte le refus de la chaîne de faire apparaître le panneau des sponsors de l’équipe de France. M6 avait vendu l’exclusivité de la retransmission à d’autres marques.

Cependant, il faut rappeler que l’antagonisme est plus ancien. Engagée contractuellement avec TF1, la FFF n’est pas parvenue à sécuriser l’ensemble des rencontres pour son partenaire. Trois matches (en Bosnie, en Roumanie et au Luxembourg) lui ont échappé. D’où un manque à gagner de 1 million d’euros par match dans son contrat avec TF1. Les trois matches ont été vendus à M6 par Sportfive, l’ex-agence de la FFF.