Le processus de fusion des télévisions à péage italiennes Stream et Telepiù est loin d’être un long fleuve tranquille.

Le rapprochement entre les deux plates-formes numériques Telepiù et Stream progresse mais n’est pas encore totalement acquis. La commission de la concurrence italienne s’inquiète du monopole qui pourrait se constituer dans la télévision à péage.

La filiale du Groupe Canal Plus aurait accepté plusieurs concessions. Notamment de réduire à moins de trois ans la durée des droits exclusifs pour les matchs de football déjà sous la coupe de Telepiù.
Telecom Italia met la pression

Selon Marco Tronchetti Provera, qui dirige Telecom Italia (actionnaire à 50 % de Stream), si la fusion Stream-Telepiù ne devait pas aboutir, Stream pourrait connaître les affres de la liquidation.