Selon une étude réalisée par Sport Markt, les Suisses ont été les plus assidus devant leur poste lors de la Coupe du monde de football en Afrique du Sud, avec une part de marché de 51,7% par rencontre. Ce qui fait des Helvètes les champions de la télévision. Avec cette moyenne, la Suisse devance ses voisins allemands (48%), italiens (40,9%) et français (31,6%), tout comme les grandes nations du ballon rond que sont l’Angleterre (35%) et l’Espagne (42,6%).

Les trois matches de poule disputés par la Suisse avaient formidablement bien marché avec une part de marché moyenne de 78,9%. Mais plus étonnant encore, selon ce sondage, la Suisse, éliminée dès le premier tour de la compétition, est le seul des six pays étudiés à avoir rassemblé plus de téléspectateurs devant la finale Espagne – Pays-Bas (2,21 millions de personnes) que pour une rencontre de sa propre équipe nationale !
Des moyens exceptionnels déployés

A l’occasion du Sportel à Monaco, la FIFA a dressé un premier bilan (le bilan définitif sera connu à la fin de l’année) de FIFA TV lors du MOndial. Ainsi, FIFA TV a produit plus de 2.600 heures de programmes, dont 2.200 heures de couverture des 64 matches et 460 heures en dehors des matches. Les 460 heures de couverture hors-matches ont concerné en priorité les 32 équipes engagées, grâce à autant d’équipes de tournage. Soit au total 8.000 clips de quelques secondes ayant été diffusés sur quatre types d’écrans (TV, ordinateurs, écrans géants et téléphones portables). Toutes ces images ont permis de produire 480 sujets magazines ayant été largement utilisés par les télévisions du monde entier. Nous ne pensions pas que les principales chaînes les utiliseraient autant, a dit Niclas Ericson, le directeur de FIFA TV. Il y a aussi eu 320 sujets dits d’infotainment, destinés en priorité aux écrans géants et aux téléphones portables. Les feeds pour portables, une nouveauté du Mondial 2010 inspirée par l’expérience d’Orange en France, ont été vendus dans plus de 20 pays.

Autre grande nouveauté, 25 matches sur 64 ont été tournés et diffusés en 3D, dans 647 salles de cinéma de la planète, en partenariat avec Sony et la chaîne ESPN.

Francis Tellier, responsable de HBS, la société qui a produit les images pour FIFA TV, a insisté sur les moyens inédits déployés pour cette couverture : 2.500 personnes et 750 tonnes d’équipement, soit une quarantaine d’équipes de tournage (7 pour les matches, 32 pour les équipes), qui ont produit en moyenne 18 heures d’images par jour.