Ce n’est pas encore la guerre des ondes, mais en annonçant avoir acquis l’exclusivité des droits radiophoniques de la Coupe du Monde 2002, RMC Info vient de déterrer la hache de guerre. Pour le plus grand plaisir de Kirch.

RMC Info a surpris tout son monde. La station a annoncé avoir acquis l’exclusivité de tous les droits radios pour la France, Monaco, Andorre et le Luxembourg de la Coupe du Monde 2002 ! RMC Info imite ainsi la stratégie de TF1 à la télévision. Pour la première fois une radio française bénéficie de l’exclusivité de tous les droits radiophoniques de la Coupe du monde de football.

Dans un communiqué, RMC Info précise que le montant total du contrat est de 564.000 euros.

L’information a fait bondir ses concurrentes (Radio France, RFI, Europe1 et RTL) qui négociaient collectivement l’achat des droits au sein d’un Groupement d’Intérêt Economique (GIE). La petite radio a pris de vitesse ses concurrentes (selon les derniers chiffres de Médiamétrie, RMC Info, a été mesurée à 2,5% d’audience. C’est un score modeste par rapport à RTL, 13,6% d’audience, France Info, 13,2%, ou NRJ, 12,3%). Selon Alain Weill, PDG de RMC Info, RMC Info retransmettra la totalité des matches de la Coupe du Monde en s’associant avec d’autres radios pour donner toute sa portée à l’événement et notamment pour assurer une couverture plus large du territoire, dont le nord de la France. La station ne dispose en effet que de 134 fréquences pour un bassin de 32 millions d’auditeurs et dessert principalement le sud, avec un décrochage sur l’Ile de France.

Les dirigeants de Radio France, RTL, Europe 1 et RFI protestent contre ce coup de force. Selon Jean-Marie Cavada le sport est du spectacle à la télévision, mais de l’information à la radio. Nous ne sommes pas prêts à accepter une sorte de fatalité commerciale. L’enjeu est considérable pour les radios. Compte tenu du décalage horaire avec la Corée du Sud et le Japon, les rencontres se dérouleront le matin en France. Soit le prime time des radios !

Cette exclusivité est un coup dur pour RTL, qui se présente depuis la rentrée comme la radio des Bleus, grâce à un accord avec la Fédération Française de Football lui donnant notamment un accès privilégié aux joueurs.

A la suite de cette annonce, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a indiqué qu’il souhaitait entendre Alain Weill le 6 décembre.
Avant c’était gratuit

Le Groupe Kirch, qui gère les droits pour la Fédération internationale de football (FIFA), a décidé de traiter les chaînes radiophoniques comme leurs consœurs de télévision. Les radios doivent payer pour la Coupe du Monde de football.

Jusqu’à présent, les stations françaises ne payaient aucun accès aux grandes compétitions. Tous les frais techniques étaient réglés par l’Union européenne des radiodiffuseurs.