L’initiative est pour le moins originale et totalement altruiste. Depuis début janvier, les salariés du Racing Club Strasbourg, mais aussi ses dirigeants et des joueurs, contactent par téléphone, un par un, les 17.000 abonnés du club pour un temps d’échange. Le bonheur, c’est simple comme un coup de fil.

Un mailing électronique ? Trop impersonnel. Une banderole dans le stade ? C’est du déjà vu. Depuis le début de la crise sanitaire et l’obligation de disputer les rencontres à huis clos, le risque de perdre le contact avec son public est réel pour les clubs professionnels. Netflix et consorts sont aux aguets. Alors le Racing Club Strasbourg prend le taureau par les cornes en décidant d’appeler tous ses abonnés. Oui, tous. Soit 17.000 abonnés ! Et pour dire quoi ? Juste s’entretenir quelques minutes avec chacun d’entre eux pour échanger sur le club, la saison, les attentes. Prendre des nouvelles aussi… Parfois, le club peut s’y reprendre jusqu’à trois fois avant de dialoguer avec son abonné.

« Dans l’ADN du club, il y a cette communication directe avec nos supporters »

Le club alsacien veut maintenir le lien avec eux, sachant qu’ils ne peuvent pas aller à la Meinau en raison de la pandémie de coronavirus. « Les salariés du Racing prennent le temps de contacter chaque abonné ce qui représente entre 500 et 700 appels par jour, nous explique Benjamin Guthleben, responsable marketing du Racing, à l’origine de ce tour de force. Ils ont pu compter sur la participation de certains joueurs et même du président (Marc Keller) qui a passé quelques appels faisant de cette opération une action collective. »

Le Racing Club est un club familial et veut le prouver. « Il est important pour nous de rester proches de nos abonnés en cette période si particulière, continue le dirigeant du RCSA. Dans l’ADN du club, il y a cette communication directe avec nos supporters. » Le geste touche les supporters, qui félicitent le club sur les réseaux sociaux.

Démarrés en janvier, les appels téléphoniques s’étendront sur plusieurs jours encore afin de pouvoir joindre l’ensemble des abonnés.

D’ici la fin de la saison, le club alsacien annonce d’autres actions.


Une baisse des salaires des joueurs de « 15 à 20% sur 6 mois »

Le Racing Club de Strasbourg Alsace annonce une baisse des salaires des joueurs. « Nous avions fait un budget en début de saison de 60 M€ sur un scenario de 15e place. On a perdu 10 M€ à cause du Covid, et 20M€ à cause de la défaillance de Mediapro », explique Marc Keller, président du RCSA, sur France 3 Alsace.

Avec son budget amputé de moitié, alors que les charges fixes n’ont pas diminué, Strasbourg n’échappe pas à la tourmente provoquée par la crise sanitaire. Le club bénéficie d’aides de l’État – exonération de charges sociales et chômage partiel pour certains salariés – mais insuffisantes pour garder l’équilibre. Seule solution : rogner sur les rémunérations. « Dans leur grande majorité, les joueurs ont accepté une baisse de leurs salaires de 15 à 20% sur 6 mois », annonce-t-il. Ce qui ne suffira pas puisque le club est contraint d’empiéter sur ses fonds propres : « nous avions pensé les garder pour une relégation un jour en Ligue 2. Finalement, on va les utiliser pour traverser cette année imprévisible ».