La formation française AG2R La Mondiale a annoncé avant le départ du Tour de France que Citroën deviendra son copartenaire à partir de 2021. Un nouveau chapitre dans l’histoire de la formation cycliste, l’une des plus anciennes du peloton (30 ans la saison prochaine) et pour la marque aux chevrons. Citroën reprend le flambeau des constructeurs français engagés dans le cyclisme comme Renault et Peugeot dans le passé.

En 2021, une nouvelle ère s’ouvrira pour AG2R La Mondiale. Citroën deviendra copartenaire de l’équipe cycliste française, a annoncé la formation tricolore. « Dès janvier 2021, l’équipe portera le nom AG2R Citroën Team », a révélé la formation de Vincent Lavenu, l’une des trois présentes dans l’élite mondiale. Aucun constructeur automobile français n’était plus engagé à ce niveau depuis les années 1980 et le retrait des équipes historiques : Renault, qui compta Bernard Hinault et Laurent Fignon dans ses rangs, Peugeot, qui gagna également le Tour avec Bernard Thévenet durant la décade précédente. En obtenant le soutien d’un partenaire aussi important à côté d’AG2R Le Mondiale (cosponsor à partir de 1997 et sponsor principal depuis 2000) engagé jusqu’en 2023, Vincent Lavenu marche sur les traces de Marc Madiot dont l’équipe, anciennement Française des Jeux, a été renforcée en 2018 par l’arrivée de l’assureur Groupama.

Avec un budget de 16,5 M€ dont une écrasante majorité est apportée par l’organisme de protection sociale et patrimoniale, l’équipe devait trouver des ressources extérieures pour continuer de grandir. L’hypothèse d’un nouveau partenaire avait germé très tôt dans l’année. « On va un peu recoller au peloton de tête des budgets, a confié Vincent Lavenu. Cela va permettre une montée en puissance à tous les niveaux : les résultats sportifs, le développement du service course (à Chambéry) dont on va pousser les murs pour réaliser un centre de performance nécessaire à l’accompagnement des coureurs, le marketing… L’arrivée d’une grande entreprise dans le vélo comme Citroën est un signe important, pas seulement pour notre équipe, mais pour tout le cyclisme. » Pour la formation savoyarde, la saison 2021 marquera un virage. Tant pour son budget, probablement revu à la hausse, que pour son effectif. Son chef de file Romain Bardet, 2e du Tour 2016 et 3e l’année suivante, présent depuis ses débuts en 2012 dans le groupe, portera les couleurs de Sunweb en 2021, mais des recrues sont près de s’engager. L’équipe devrait se réinventer. En rompant avec sa tradition pour les courses par étapes et en se concentrant davantage sur les classiques. L’arrivée imminente de Greg Van Avermaet, champion olympique en titre, sera un premier signal.

23

« Le budget sera de 23 millions annuels, dans la fourchette haute des budgets d’équipe, a précisé Vincent Lavenu. Sur le plan financier, nous serons dans les cinq, six premières du World Tour ». « Je souhaite une équipe ambitieuse, performante, gagnante, a précisé Vincent Cobée, le patron de Citroën. Nous sommes attachés à récompenser la victoire. À Vincent Lavenu je dis : ”C’est à vous d’écrire l’histoire” ».