SAP investit depuis plusieurs années le monde de la voile en accompagnant tout un ensemble d’équipes ou de compétitions. Le partenariat technologique avec Fédération Française de Voile (FFVoile) est renouvelé pour soutenir la Ligue Nationale de Voile.

SAP a renouvelé son partenariat avec la FFVoile pour accompagner en 2018, via sa solution SAP Sailing Analytics, la Ligue Nationale de Voile. Une solution technologique que l’on retrouve sur toutes les grandes compétitions internationales (World Cup Series, Extreme Sailing Series…). De quoi s’agit-il ? L’Allemand SAP propose une solution qui permet d’équiper les comités d’organisations et les équipages de régates de trackers sur les bateaux et sur le plan d’eau. Les données recueillies aident ainsi le comité d’organisation à arbitrer et à gérer le classement des courses. C’est aussi un moyen pour les équipages eux-mêmes d’analyser leur performance après coup. Grâce à des capteurs placés sur les voiliers et les bouées, les équipes ont accès à une analyse du classement de la course, des vitesses, des manœuvres, des directions, des conditions météorologiques, etc. Le mode replay peut être utilisé à l’issue de la journée pour aider les équipes à perfectionner leur stratégie. Ces données sont également accessibles au grand public. C’est un moyen de démocratiser une discipline complexe et de le rendre accessible au plus grand nombre via un site public SAP Sailing Analytics pour avoir accès en direct aux régates et aussi de les rejouer de chez soi avec une représentation virtuelle des courses, ainsi que toutes les statistiques sur les performances de chaque équipe.

« Ce nouvel accord, plus important que celui que nous avions l’année dernière, va nous permettre de valoriser plus fortement la Ligue Nationale de Voile,
estime Nicolas Hénard, président de la FFVoile. Les applications SAP tel que Sailing Analytics sont d’une telle richesse pour notre sport que j’espère un jour pouvoir les utiliser plus largement notamment pour les milliers de régates s’effectuant en France chaque année. Pour les compétiteurs et les entraîneurs c’est l’outil idéal : il permet de mieux appréhender tous les aspects tactiques et stratégiques de notre sport. »

La solution technologique a été utilisé à Brest le week-end dernier lors de la 1re étape de la Ligue Nationale de Voile, un événement qui oppose des équipages venus de 18 clubs différents dans des formats de courses courts, et le sera à nouveau à la Rochelle (19-21 octobre). Le club vainqueur participera aux demi-finales européennes de la « Sailing Champions League ».