L’arrivée sur la Vuelta 2018 était annonciatrice du changement. Après le Tour d’Espagne, également organisé par Amaury Sport Organisation (ASO), le Tour de France aura également des motos du constructeur Yamaha. La marque devient le fournisseur officiel du Tour, pour trois ans, avec des motos à trois roues qui encadrent le peloton depuis la semaine dernière sur Paris-Nice.
Autour du peloton, une trentaine de motos sont nécessaires pour réguler la circulation, assurer le ravitaillement, transporter des commissaires de course, des journalistes et encadrer la caravane publicitaire. « Nous avons effectué nos premières visites chez Yamaha il y a maintenant un an et avons beaucoup travaillé avec eux pour apporter les modifications nécessaires aux différents métiers que nous exerçons sur les courses, explique Frank Meneghini, responsable du parc autos et motos d’ASO. Par exemple, nous installons du matériel de communication radio qui modifie la répartition des masses, il a aussi fallu équiper le NIKEN (un modèle sur trois roues, ndlr) d’un support spécifique pour l’ardoise ou encore d’une bulle haute qui n’existe pas sur le modèle de série. »

Yamaha remplace un autre constructeur japonais, Kawasaki, dont l’association avec le Tour de France remontait à 1976.