Quatre des plus grands multicoques de la classe Ultime prendront le départ, en juin 2017, d’une épreuve aussi singulière qu’exceptionnelle. Une épreuve dont le modèle économique repose sur la commercialisation de cabines de croisière !

Le défi The Bridge opposera le paquebot Queen Mary 2 (de retour à Saint-Nazaire pour la première fois depuis sa construction en 2003) et les multicoques de François Gabart (Macif), Francis Joyon (Idec), Thomas Coville (Sodebo Ultim) et Yves Le Blévec (Actual). Imaginé par Damien Grimont, le parcours (départ le 25 juin) reliera le pont de Saint-Nazaire et celui de Verrazano à New York. Le symbole est très fort, souligne François Gabart, l’un des quatre premiers concurrents déclarés. Ce qui est intéressant, c’est d’avoir une façon un peu différente d’aborder la course, de rapprocher potentiellement les médias et le public de nos bateaux et de faire vivre la course de l’intérieur aux croisiéristes privilégiés qui embarqueront à cette occasion. The Bridge établira ainsi le premier temps de référence Est-Ouest sur le parcours de 3.150 milles (5.800 km environ). L’événement, parrainé par Tony Parker, mêlera surtout la régate océanique et la célébration du centenaire du débarquement des soldats américains durant la Grande Guerre (1914-1918) autour du jazz et du basket avec la Coupe du monde de basket-ball 3×3 à Nantes (17- 21 juin). C’est logique pour moi de m’engager, je m’y reconnais. C’est un projet d’envergure qui grandit, et j’ai hâte de voir l’événement, confie Tony Parker.

La commercialisation des cabines comme seule source de revenus

Pour organiser un tel événement, l’association The Bridge a dû affréter le Queen Mary 2. Une première. Construire l’affrètement du Queen Mary 2 a pris deux ans et demi de travail avec les Anglais et la signature a pris un an et demi, souligne l’organisateur. Le coût de l’affrètement est de 9 millions d’euros, une somme financée uniquement par de nombreuses entreprises qui ont acheté des cabines à bord. Sur les 1.300 cabines, 650 ont déjà été vendues à partir de 25.000 euros (pour deux cabines et quatre personnes). A bord, les entre- prises, qui adhérent au « club des 100 » participeront à un forum géant organisé par Capgemini et Kéa Partners. Les organisateurs attendent 2.640 passagers, particuliers et décideurs économiques.