L’équipementier italien réagit aux attaques du clan Hingis qui l’accuse d’être à l’origine de ses blessures au pied.

Melanie Molitor, mère de Martina Hingis, avait accusé les chaussures Sergio Tacchini que sa fille a portées pendant sept ans (depuis l’âge de 11 ans) d’être à l’origine de ses blessures. L’équipementier a répondu : Ces accusations sont totalement fausses. Il n’y a aucune relation de cause à effet entre les actuels problèmes de santé de Martina Hingis et les chaussures. Sergio Tacchini souligne que ces déclarations et autres informations erronées qui peuvent avoir un impact négatif sur l’image de l’entreprise et sur ses produits pourraient être poursuivies en justice.

Depuis l’an dernier, l’équipementier italien et la joueuse sont en procès. La Suissesse réclame 47,11 millions d’euros à Sergio Tacchini pour lui avoir fourni des chaussures non adaptées à la compétition. De son côté, Tacchini avait rompu, en avril 1999, son contrat de parrainage avec Hingis qui refusait de porter certaines de ses tenues.