En une semaine, la National Football League a gonflé son bas de laine. Les deux contrats signés avec Coors et Pepsi vont lui rapporter 500 millions de dollars !

Coup sur coup, la National Football League a annoncé avoir trouvé un accord avec les bières Coors et le distributeur de sodas Pepsi. Un pactole de 500 millions de dollars pour les cinq prochaines années !

De 2002 à 2007, Coors sera la bière officielle de la NFL. Le contrat est estimé à 300 millions de dollars. Le numéro trois des brasseurs aux Etats-Unis supplante ses rivaux Anheuser-Busch et Miller. L’enjeu est d’importance pour Coors. Les boissons alcoolisées représentent un marché de 60 milliards de dollars sur le continent américain. Impossible donc de passer à côté d’un spectacle qui réunit 120 millions de téléspectateurs chaque week-end.

Ses deux concurrents resteront présents dans le football américain. Anheuser-Busch et Miller peuvent toujours se lier localement avec une ou plusieurs franchises. Ainsi Coors n’est pas assuré de voir son produit distribué exclusivement dans toutes les enceintes de la NFL ! En plus, Anheuser-Busch (Budweiser) a déjà réservé des espaces publicitaires pour le Superbowl XXXVII (la grande finale du football US) de janvier 2003.

De la même façon qu’elle a réussi à faire jouer la concurrence entre les brasseurs, la NFL a fait grimper les enchères pour les boissons non-alcoolisées (les soft drinks). Coca-Cola a préféré renoncer, jugeant les montants trop importants. Pepsi a supplanté son rival (partenaire de la NFL depuis 19 ans) avec un contrat de 160 millions de dollars pour les cinq prochaines années. Avec le précédent accord liant Pepsi au Superbowl jusqu’en 2007, le partenariat est évalué à 200 millions de dollars.

Les dirigeants du football américain ont réussi un tour de force. Alors que plusieurs sports doivent constater le désengagement de commanditaires, la NFL a déniché deux sponsors, catégorie poids lourds.