Tandis que tous les équipementiers lorgnent sur l’immense marché chinois, un fabricant chinois cherche à s’implanter sur le marché américain. Li Ning reprend les recettes de ses concurrents en s’associant à des joueurs du championnat de NBA.

La nouvelle recrue des Houston Rockets, et désormais coéquipier du Chinois Yao Ming, Shane Battier, a signé un contrat pour porter des chaussures chinoises en NBA pendant les deux prochaines années contre 4 millions de dollars. Battier devient ainsi le premier joueur de la ligue nord-américaine de basket-ball à porter des chaussures Peak, un équipementier basé dans la province de Fujian. Mais il n’est pas le premier à prêter son image pour une entreprise chinoise.

En août, le pivot des Miami Heat Shaquille O’Neal avait accepté un partenariat avec la marque de sportswear chinoise Li Ning, qui avec 1,25 million de dollars (981.000 euros) s’offrait la possibilité de produire des chaussures Shaq à bas prix pour le marché local. En janvier, Li Ning signait déjà un contrat avec le meneur de jeu de Cleveland Damon Jones, devenant le premier joueur de NBA à conclure un contrat avec une compagnie chinoise.

L’international ne représente que 1,3% des ventes du groupe Li Ning, troisième marque du sport en Chine. En 2005, Li-Ning avait réalisé un chiffre d’affaires de 2,5 milliards de yuans (soit environ 240 millions d’euros), en hausse de 30% par rapport à 2004.